Le recueil de documents "Les Kazakhs à la Seconde Guerre mondiale : documents d'archives étrangères" a été présenté à Paris

Le 3 mai, la présentation du recueil de documents "Les Kazakhs à la Seconde Guerre mondiale: documents d'archives étrangères" a eu lieu à l'Ambassade du Kazakhstan en France. Cet événement commémoratif a été organisé par l'Ambassade du Kazakhstan en France à l'occasion de la Journée de la Grande Victoire et sous l'égide du programme patriotique national «Roukhani Janghyrou».

Des historiens, attachés militaires, personnalités publiques, représentants de milieux diplomatiques et universitaires, ainsi que des membres de la communauté kazakhe résidant en France ont assisté à cet événement.

Dans son discours de bienvenue, l'Ambassadeur du Kazakhstan en France, Jean Galiev, a noté que ce recueil de documents est une contribution importante à la reconstitution des pages peu étudiées de l'histoire du Kazakhstan et du monde, il revêt une importance scientifique, militaro-patriotique et sociale pour la société kazakhstanaise. Le diplomate kazakh a remercié

le co-auteur de ce recueil la professeure, docteure en histoire, Gulnara Mendikulova, ainsi que toute son équipe, pour le travail colossal accompli pour restaurer les noms de héros injustement oubliés durant l'après-guerre.

"Selon ces documents d'archives, les dépouilles de nos compatriotes héroïques reposent dans 34 cimetières et nécropoles de France – en Normandie, à Pas-de-Calais, dans la région parisienne, en Alsace et Lorraine, en Champagne, en Picardie et à Toulouse", a dit l'Ambassadeur. Il a exprimé sa profonde reconnaissance au peuple français qui continue à entretenir ces tombes depuis plus de 70 ans.

La professeure G.Mendikulova a noté que la collection était basée sur des documents trouvés dans 15 archives, bibliothèques et musées étrangères de France, de la Grande-Bretagne, du Norvège, de Russie et de Finlande. Elle a précisé que le premier volume comprend également des documents provenant des archives personnelles de ceux qui ont participé aux combats. La plupart des documents et matériels ont été publiés pour la première fois.

"Les Français, comme tous les Européens, sont reconnaissants aux Kazakhstanais, qui se sont découragés pour la liberté de l'Europe", a déclaré l'écrivain Albert Fischler, intervenant lors de la présentation.

Created at : 5.05.2019, 10:25, Updated at : 5.05.2019, 10:25